Hier a eu lieu la grande fête de la première du Cirque du Soleil pour son spectacle de Michael Jackson - The Immortal Tour (des photos de ce qui y a été offert suivront!).

Les chocolats Geneviève Grandbois y étaient pour lancer eux-aussi leur nouveau-né : Une fois fondue, de la série Souvenirs d'enfance.

J'ai eu la chance d'y goûter sur place et d'en recevoir un exemplaire. Tout comme les autres chocolats de la série "Souvenir d’enfance" , ils sont présentés dans une boite carrée et ludique. Je n'étais pas fan des autres tels que "Cherise" et "Coconote et Guimôve". Mais une fois fondue charme par sa texture veloutée, un merveilleux chocolat au lait pas trop sucré et ses morceaux de nougats au miel, qui rappellent évidemment le traditionnel Toblerone - fondu! Je crois que Geneviève Grandbois et moi partageons ce même souvenir d'enfance... et vous?

Une fois fondue GG

Un beau cadeau à (se) faire !

Emballage pour 2 personne : 18$.

Pour plus de renseignements : www.chocolatsgg.com

Published in Coté sucré
Friday, 28 January 2011 20:21

Pour une histoire de chocolat…

Il y a deux jours j’ai eu droit à tout un privilège, celui de déguster en avant première le fameux et rarissime Chocolat 100% Nacional chez Christophe Morel. En tant que passionnée de chocolat, je peux vous assurer que c’était une expérience que je n’oublierai pas de sitôt, car voyez-vous, ce chocolat est issu d’une espèce le « Nacional » que l’on croyait disparu depuis plus de 100 ans!

C’est par un accident de parcours, comme ceux qui mènent aux plus belles découvertes, que le cacao Nacional est réapparu sur la carte. En 2007, deux américains, M. Pearson père et fils, à la recherche de fruits au Pérou, s’étaient égarés de leur chemin dans une région montagneuse et ont abouti dans une vallée de la Rivière Marañón. Là, ils ont aperçu des cabosses semblables à des ballons de football américain poussant directement sur les troncs des arbres. L’intérieur recelait des fèves blanches et violettes. Intrigués ils ont envoyé les fèves et des feuilles de l’arbre aux États-Unis pour analyses génétiques.

À la grande surprise des laboratoires, ils avaient découvert à 3500 pieds, une altitude improbable pour des cacaoyers, des petites plantations indigènes vieilles de 150 ans de cacao Nacional 100% pur, une des espèces les plus rares et les plus recherchées au monde!

Le Nacional, espèce que l’on croyait native de l’Équateur, a en effet été décimée au début du vingtième siècle par deux facteurs, par la maladie et par la transformation de l’agriculture locale, supplantée par d’autres cultures plus lucratives. « Subsistent en Équateur uniquement 6 arbres 100% Nacional protégés par le gouvernement» me dit Christophe Morel. « Les plantations dites de Nacional qui demeurent là, sont en fait composées d’hybrides, les arbres ne sont pas 100% Nacional ». Or avec cette découverte, il semblerait que le Nacional soit aussi natif du Pérou.

Ce qui rend ce cacao aussi désirable outre sa rareté, est le fait que ses cabosses possèdent une grande proportion de fèves blanches, dont les arômes sont plus pauvres en anthocyanine (ce qui produit· l’amertume du chocolat) que l’on retrouve en plus grande quantité dans les fèves violettes, communes aux autres espèces de cacao, ainsi que dans le cacao Nacional de l’Équateur. Le Nacional du Pérou est donc le seul à posséder entre 40% et 100% de fèves blanches!

Mais comment ce cacao si rare a bien pu aboutir jusqu’ici?

Par un autre heureux hasard? Un ami de M. Pearson, aussi fournisseur de Christophe Morel,· est venu le voir et lui a raconté cette histoire.· La redécouverte du cacao Nacional est tellement épatante que Christophe Morel a tout de suite acquis les droits exclusifs de distribution au Canada juste pour l’histoire, sans avoir au préalable goûté à ce mythique cacao. Heureusement pour lui et pour nous, il a visé juste.

C’est une explosion d’arômes frais, légèrement acidulés, de notes hautes, légères qui surprennent et qui se transforment en une longue saveur persistante de banane bien mûre, presque séchée que j’ai éprouvé en croquant la fève torréfiée du cacao Nacional. Une symphonie de saveurs complexes qui se retrouve rigoureusement préservée dans sa version chocolat.· Un chocolat bien que noir (68%) est d’une couleur assez claire.

Fève doréeFèves torréfiées cacao Nacional enrobées ci-dessus du chocolat 100% Nacional. Mes préférés!

« Une très grande précaution est prise dans la transformation de la fève en chocolat, qui se fait en Suisse* dans une veille concheuse traditionnelle », raconte Christophe Morel, visiblement soucieux que le cacao soit traité à sa juste valeur, sans aucun ajout d’arômes ou autres distractions. « Il y a 60 heures de conchage pour obtenir ce chocolat, c’est· pour ça aussi que ce n’est pas acide et très aromatique.· Mais au départ, c’est l’histoire qui m’a plu, j’ai acheté le chocolat juste pour l’histoire… et pour le plaisir! »

chocolat nacionalLe chocolat Nacional même à 68% revêt une couleur claire caractéristique.

Le plaisir de déguster un tel chocolat est spectaculaire : de part son goût, son histoire, de part le bonheur de découvrir un chocolat unique qui sera peut-être différent d’une année à l’autre? C’est le genre de millésime que je suivrai assidument!·

L’arrivage du précieux chocolat a eu lieu il y a moins de trois semaines. Christophe Morel l’attendait, curieux de le goûter. Il n’a pas été déçu! Tablettes numérotées, fèves enrobées du chocolat 100% Nacional, ainsi que des bonbons de ganache et chocolat constituent depuis hier, la collection prestigieuse offerte par Christophe Morel.

ganache de Nacional
Production des bonbons de ganache fait à 100% de Nacional.

Dépêchez-vous d’en commander car il n’y a que 2000 tablettes cette année et la demande provenant de partout au Canada et même des États-Unis autour de ce cacao rare et précieux est grande, mais surtout, dégustez-le pour le plaisir!

Chocolat de collectionLa collection de chocolat Nacional de Christophe Morel est limitée et numérotée.

* Probablement par Felchlin, bien qu’officiellement le nom de la compagnie qui le transforme est tenu secret.

Pour s’en procurer : http://www.morelchocolatier.com

Référence :

Mon entrevue avec Christophe Morel, le 26 janvier 2011. Merci Christophe!

Articles (en anglais)

http://www.nytimes.com/2011/01/12/dining/12chocolate.html

Article très en profondeur livrant d’autres points de vue :

http://www.thechocolatelife.com/forum/topics/maranon-chocolate-cacao

Pour des photos de la plante et des fèves blanches : http://www.maranoncacao.com/

Communiqué de Presse :

http://www.prnewswire.com/news-releases/chocolate-thought-to-be-extinct-rediscovered-in-peru-112189619.html
Published in Coté sucré

LE must du mois de mail (en kiosque bientôt !) est mon préféré car il parle de voyage… Vous y retrouverez d’ailleurs le récit de mon séjour au Brésil Sur la route des vins au pays des Gauchos. Mais cela n’était ni mon seul, ni mon premier voyage au Brésil, qui est aussi ma terre natale.

Née à Brasilia, de père brésilien, j’ai grandi ailleurs, au Canada et en Italie, mais j’ai eu la chance de fouler régulièrement le sol brésilien et de tomber amoureuse de la joie de vivre de ce pays et de sa culture musicale et culinaire. Si vous êtes enfants d’exilés ou d’immigrants, vous savez comme moi que les meilleurs souvenirs se logent souvent dans les saveurs et les parfums des plats dégustés lors de ces voyages de pèlerinages, accueillis dans la maison chaleureuse des membres de la famille.

Chaque voyage au Brésil était en effet une série de fêtes dans chacune des maisons des nombreux oncles et tantes (mon père était l’aîné de 13!). Et si vous ne devez retenir qu’une chose de ce billet, c’est que le Brésil est un pays qui aime célébrer et le sucré. Ce qui donne inévitablement non pas un dessert à chaque repas, mais bien une grande sélection de desserts et lors des fêtes de famille, une table de desserts digne des comptes de fées.

Parmi tous les gâteaux et bouchées sucrées, il y a un dessert qui peut vraiment se réclamer d’être LE dessert brésilien, créé au Brésil, par les brésiliens, qui est invariablement à l’honneur à chaque célébration partout au pays et qui fait le bonheur des grands et des petits : le Brigadeiro.

Ce dessert a une histoire étonnante, qui confondra même les cyniques dans cette période électorale : il a été inventé en 1945 par un politicien, le brigadier Eduardo Gomes, comme outil de campagne électoral! Comme quoi…

Le Brigadier a perdu ses élections, mais son héritage gastronomique se perpétue toujours! Le Brigadeiro est traditionnellement une petite boule de chocolat qui ressemble à s’y méprendre à une truffe. Mais c’est en prenant une bouchée de ce petit bijou que la différence éclate en bouche : une saveur de caramel se mêle à celui du chocolat, une onctuosité douce et à la fois collante comme un bon toffee mou, prolonge le plaisir… car le brigadeiro est à la base du lait condensé cuit, auquel on ajoute du chocolat. C’est tout. Simple comme toutes les vraies bonnes choses de la vie.

brigadeiro_BrasilDes brigadeiros traditionnels, dans des minis-moules colorés.

Signe des temps, le brigadeiro se « gastronomise », se raffine, se diversifie et prend des airs tantôt bourgeois, tantôt moderne. Le chocolat qu’on y rajoute acquiert du galon et du pourcentage en cacao. D’autres au contraire, ne sont faits que de chocolat blanc, auquel on peut rajouter des saveurs de fleurs d’orangers, d’eau de rose, pistaches, arachides, prunes séchées…vous aurez compris que seule votre imagination limite ce qui peut être ajouté au mélange de base.

Brigadeiro pistacheBrigadeiro au chocolat blanc, sirop de fleurs d'orangers recouvert de poudre de pistache.

La tradition veut que les petites boules soient roulées dans nos mains enduites de beurre, puis roulées dans des bâtonnets de chocolats. Aujourd’hui, nous sommes libres de les recouvrir de ce que nous voulons, que ce soit de la poudre d’amande, de noix, de pistache, de copeaux de chocolat ou pas recouvertes du tout : La nouvelle mode au Brésil étant de les servir dans des cuillères ou dans de petits pots. Vive la simplicité!

Brigadeiro potBrigadeiro dans des petits verres, servis à la cuillère. Parfait pour des fêtes d'enfants !

RECETTE traditionnelle

Tirée du livre sur les Birgadeiro de Juliana Motter, propriétaire de pâtisseries à São Paulo, Maria Brigadeiro, dédiées uniquement à ce dessert : O livro do brigadeiro.

livre de brigadeiro

Ingrédients :
1 boîte de lait condensé (Eagle Brand est celui le plus retrouvé en épicerie)
4 cuillères à soupe de chocolat en poudre ou morceaux de chocolat (de bonne qualité!)
1 cuillère à soupe de beurre
Ce que vous voulez pour décorer les boules par la suite : copeaux de chocolats, décorations de gâteaux, poudre de noix ou d’amande….

Matériel :
1 casserole à fond épais
1 grand plat résistant à la chaleur (enduit de beurre)
1 cuillère en bois
1 assiette pour mettre la poudre d’amande ou autre
Optionnel : Des minis moules en papiers (facile à trouver dans les magasins à 1$)

Préparation :
Ouvrir la boîte de lait condensé, et la vider dans une casserole à fond épais. Ajouter le chocolat en poudre (ou en morceaux). Bien mélanger. Ajouter le beurre et placer la casserole sur feu doux.

Il faut mélanger tout le temps, jusqu’à ce que vous voyez l’appareil se décoller du fond de la casserole. Dès que c’est le cas, retirer la casserole du feu et étendez l’appareil dans un grand plat résistant à la chaleur (que vous aurez préalablement enduit de beurre) pour que le mélange se refroidisse rapidement.

Laissez refroidir jusqu’à ce que ce soit tiède ou confortable dans vos mains (attention c’est très chaud au début!).

Faites les boules avec vos mains enduites de beurre ou bien séparez le mélange dans de petits pots.

Recouvrez de décoration, si c’est en boule, vous pouvez les faire rouler dans ce que vous aurez choisi. Placez-les dans les mini-moules en papier si désiré.

Dégustez!!

PS : la préparation est aussi DIVINE si utilisée entre deux étages de gâteaux ou comme glaçage. Vous serez comblé!

PPS : pour Pâques, essayez-les roulés en forme de petits coco, c’est mignon comme tout!

brigadeirosPréparation de brigadeiro au chocolat blanc en train de refroidir. Autres format de brigadeiro: au centre Les 2 amoureux, en blanc et noir torsadés, colorés rose ou dans des coupes en chocolat avec une liqueur de café.

Published in Coté sucré
Page 2 of 2
Visit www.betroll.co.uk the best bookies